La Pat'Web

Communiquez efficacement avec La Pat'Web !

Le talon aiguille

Dans le but de présenter une notion particulière, ce type de texte s’intègre dans tous types de sites Internet pour rester, sur le long terme, accessible et utile aux visiteurs.

Intemporelle

Pour la petite histoire…

L’ancêtre du talon aiguille – tel que nous le connaissons aujourd’hui – s’appelait « la chopine ». Constituée d’une semelle de bois épaisse avec un patin de liège, elle était l’apanage des dames de Venise, au XVIème siècle. En France, même si les courtisanes de Louis XVI portaient déjà des talons aiguille, ce n’est qu’au XXème siècle que la dite « chopine » elle sera démocratisée et deviendra un accessoire de mode. D’abord créée par des chausseurs italiens, c’est à Charles Jourdan et Roger Vivier que nous devons les premiers modèles.

Formidablement mis en valeur dans les collections de Christian Dior, au cœur des années 50, le talon aiguille s’incarnera au pied des plus belles femmes de l’époque : Ava Gardner, Jane Mansfield, Marilyn Monroe ou encore, Jeanne Moreau…

Grâce à ces femmes sublimes, le talon aiguille bénéficie, encore aujourd’hui, d’une aura de séduction et d’un caractère sexy. Il allonge la jambe, la faisant plus longue et plus mince. Associés à l’image d’une femme fatale, les talons aiguille désignent, par extension, toutes les chaussures ayant un talon de plus de 2,5 cm de haut, qu’il s’agisse d’escarpins, sandales, bottes ou encore cuissardes.

Le florilège de matières et de formes

Aujourd’hui, les plus grands couturiers s’amusent avec cet objet aux références érotiques : ainsi, Karl Lagerfeld peut habiller ses mannequins avec des chaussures aux hauteurs faramineuses, tandis qu’Emilio Pucci choisira des cuissardes à talon ou, Donna Karan revêtira ses sandales de talons aiguille, etc.

Il exacerbe la féminité et, depuis des années séduit toujours autant. La mode choisit donc, de constamment le réinventer car aucune femme, aujourd’hui, ne pourrait consentir à les retirer de leur penderie. La tendance revisite le talon aiguille au niveau des matières et des styles : avec un cordon, un talon stiletto, ou encore, avec ou sans plateforme, les solutions semblent inépuisables. Certains s’orientent même, pour la couleur du talon, vers le remplacement du traditionnel noir ou brun, leur substituant des nuances plus vives, comme le rouge, le rose, l’orange ou le vert.

Les tenues appropriées

En arborant le célèbre talon aiguille, chaque femme élève son sex-appeal et attire les regards de la gent masculine. Ainsi, pour développer votre image « fatale », optez pour des talons aiguilles, tels que la majorité des personnes les perçoit : chaussures aux bouts pointus, noires, moirées ou brillantes, avec des talons les plus fins possibles.

Mais au-delà du caractère sexy, inhérent au seul concept de talons aiguille, vous pouvez dégager une image plus romantique en choisissant une paire de chaussures aux bouts arrondis, comme les bottines noires, ou aux couleurs pastels. Savamment mariés à une jupe ou un pantacourt, vous deviendrez craquante !

Avec des talons aiguilles plus carrés, vous associerez, à votre féminité, une image de dynamisme et de stabilité, liée notamment à l’assurance d’une démarche plus aisée. Avec une robe, ils conviennent parfaitement à votre vie quotidienne.

Dans tous les cas, évitez de mettre des talons aiguilles avec une minijupe. Cette dernière se marie davantage avec des chaussures à petits talons qui allongeront ainsi les jambes.