La Pat'Web

Communiquez efficacement avec La Pat'Web !

Changer, c’est évoluer

Destinés à être envoyés par e-mail à des individus inscrits, ces petits récits s’adaptent au format de la newsletter et impliquent, de façon naturelle et cohérente, un large public de lecteurs.

E-mailing

Connaissez-vous [firstname], l’histoire du singe et du lièvre ? Non, ce n’est pas une fable de La Fontaine, même si ce dernier aimait particulièrement délivrer ses messages, à travers des animaux : il s’agit d’un très ancien conte africain dont voici l’histoire…
Alors que le singe et le lièvre discutent ensemble, tous deux laissent libre cours à leur manie respective : le premier aime se gratter avec ses pattes, tandis que le second ne cesse de regarder à droite et à gauche, pour vérifier que personne ne lui veut du mal.
Conscients de leurs tics, ils décident de se lancer un pari : « Celui qui bougera le premier aura perdu » ! Dès lors, ils tentent désespérément de rester immobiles le plus longtemps possible. L’attente est tellement pesante que le lièvre décide de ruser…
Il propose alors de partager des histoires pour tuer le temps. Le singe n’est pas dupe mais laisse le lièvre poursuivre son idée. Ce dernier commence alors à raconter une anecdote ; puis, emporté par l’histoire, en vient à mimer les gestes, ce qui lui permet de regarder autour de lui (et ainsi assouvir son tic). Ayant compris la supercherie, le singe narre, à son tour, une situation qui lui offre la possibilité de se gratter.
Mais, à l’issue de son histoire, le lièvre ne peut pas s’empêcher de rire, soulignant à son ami qu’ils n’ont pas pu – l’un comme l’autre – échapper à leur naturel.

« Si tu n’aimes pas quelque chose, change-la. Si tu ne peux la changer, change la façon dont tu la perçois » (proverbe anglais)

Si le conte africain s’achève par cette phrase « Aucun de nous n’a gagné le pari, mais aucun ne l’a perdu », la citation ci-dessus nous invite à ne pas nous satisfaire de cet état de fait. Certes, il est difficile de changer un comportement profondément ancré ; mais, si nous n’apprécions pas ce dernier, il ne tient qu’à nous de nous en défaire. A l’image de ces personnes qui disent constamment “oui”.
Comme le singe et le lièvre, vous êtes conscient de ce comportement mais vous ne parvenez pas le changer. Dans ces cas là, il est préférable – comme eux – d’en rire. Vous dites « oui » sans arrêt ? Eh bien, cela signifie simplement que vous êtes une personne serviable et agréable.
Et vous [firstname], quel comportement, habitude ou attitude voudriez-vous modifier dans votre vie ? Qu’avez-vous déjà essayé et que pouvez-vous faire encore pour changer ?
Ce changement pourrait-il avoir, pour vous ou votre environnement, des avantages potentiels, visibles ou non ? Comment pourriez-vous le voir autrement qu’un problème insoluble ou compliqué à résoudre ?